Background Image
Image

Tribute to ...

Image

Hans Hartung

Hans Hartung, father of lyrical abstraction, dies on December 7th, 1989 in Antibes (Cote d'Azur, France), where he lives and works there with Anna Eva Bergman, in the house "Large Olives "that the couple had built in 1972; in this house has just opened (2006) a foundation bearing their names. According to the wishes of Hans Hartung, his ashes were scattered in the Mediterranean. In his honor, on those waves, drift our lavander flower on the foam.


Said or written

Sorry this section is only available in french for now.

Pic

"Lorsque j'avais entre huit et douze ans, j'étais passionné d'astronomie. Je cherchais à dessiner des éclairs." - Hans Hartung

Pic

"Travaille avec intelligence et application." - André Lhote (Appréciation sur son élève)

Pic

"Bien avant 1939, Hartung avait une très importante place parmi les jeunes peintres de l’Ecole de Paris." - Christian Zervos (Critique d’art)

Pic

"La tache devenait libre, elle s’exprimait par elle-même, par sa forme, par son intensité, par son rythme, par sa violence, par son volume. Mes taches s’étalaient, envahissant toute la surface de la toile. Peinture noire et inquiète qui reflétait mon angoisse, mon grand pessimisme devant l’avenir." - Hans Hartung

Pic

"J’admire Hans Hartung . . . J’envie au peintre la visualisation, la concrétisation des idées ou des passions, la complexité dramatique qui s’exprime, et le fait, surtout, de tenir, sur une surface réduite, un univers immense." - Eugène Ionesco

Pic

"Griffonner, gratter, agir sur la toile, peindre enfin, me semblent des activités humaines aussi immédiates, spontanées et simples que peuvent l'être le chant, la danse ou le jeu d'un animal, qui court, piaffe ou s'ébroue." - Hans Hartung